Entreprise: Maisons du Monde sauve les meubles en ligne

Forêts, vignes, maisons à la campagne : cette nouvelle plateforme qui identifie les prix autour de chez vous

  Forêts, vignes, maisons à la campagne : cette nouvelle plateforme qui identifie les prix autour de chez vous Depuis le 31 mars, le réseau des Safer a mis en ligne une nouvelle plateforme gratuite permettant d’identifier les prix du foncier et des maisons à la campagne. Capital vous la présente. Voici une nouvelle plateforme bien pratique pour avoir un premier aperçu des prix de l’immobilier rural. Depuis le 31 mars, les Safer (Sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural) ont mis en service le site internet le-prix-des-terres.fr, permettant d’accéder gratuitement à des cartes de prix moyens des vignes, forêts, prés, terres agricoles ou encore maisons à la campagne*.

Comment Maisons du Monde sauve les meubles en ligne © G. Ayer/MDM/SP Comment Maisons du Monde sauve les meubles en ligne

Achat sur le site et retrait en magasin, market place, conseils… L’enseigne de « fast decoration » trouve sur Internet les relais de croissance pour pallier la fermeture de ses magasins.

Canapé crème, table en bois, fleurs séchées… Pour notre conversation en visio, le 8 avril, Julie Walbaum avait choisi son arrière-plan virtuel avec soin. « C’est l’un des sept univers de notre catalogue, le contemporain, qui plaît beaucoup en ce moment », sourit la directrice générale de Maisons du Monde. Les trois quarts de ses 348 magasins en Europe sont fermés pour cause de confinement ? Pas de quoi faire trembler cette force tranquille, diplô­mée de l’Essec. En mars, le groupe avait dévoilé un chiffre d’affaires annuel en léger recul, à 1,18 milliard d’euros, mais les ventes en ligne ont bondi de 29 %. Le cours de Bourse, lui, a plus que doublé, et les actionnaires de référence Gabriel Naouri et Daniel Kretinsky ont conforté leur position (lire encadré ci-dessous). En pleine tempête, le paquebot Maisons du Monde, avec ses 8 500 collaborateurs, tient le cap.

Immobilier : Neuilly-sur-Seine épargnée par la crise

  Immobilier : Neuilly-sur-Seine épargnée par la crise Si le Covid impacte le marché immobilier, surtout pour les primoaccédants, à Neuilly, le secteur progresse toujours, souligne « Le Parisien ».La commune de plus de 60 000 habitants a connu une augmentation des prix, que ce soit pour les appartements ou les maisons, de 2,3 % en un an. Sur cinq ans, la hausse atteint même 31 %. À Neuilly-sur-Seine, il est quasi impossible de s'offrir un appartement de 75 mètres carrés si on ne gagne pas au moins 11 200 euros net par mois, selon une étude de Vousfinancer relayée par Le Parisien.

Conception exclusive

Bien sûr, l’assignation à domicile et la généralisation du télétravail ont dopé les dépenses des Français en équipement de la maison, en hausse de 4 % l’an dernier, selon l’institut GfK. Mais derrière l’effet d’aubaine, « le cœur de notre réussite en 2020 vient de notre marque forte, originale, dans l’air du temps, aux prix accessibles et de plus en plus responsable », énumère Julie Walbaum. Dans le dernier classement OC & C des marques préférées des Français, celle-ci rafle la deuxième place dans la catégorie maison, derrière Ikea. Et le nombre des clients augmente : son positionnement de fast decoration, avec des collections inspirantes, séduit 10 millions d’Européens. « Comme nous, Maisons du Monde dispose d’une équipe de designers, qui conçoivent les produits, décrypte Guillaume Lachenal, PDG du site Miliboo. Peu d’acteurs font ça. » A la clé, des articles exclusifs, comme ces chai­ses pliantes et petites tables pour balcons qui s’arrachent avec l’arrivée de beaux jours.

En Seine-Saint-Denis, l’encadrement des loyers pour contenir la flambée des prix

  En Seine-Saint-Denis, l’encadrement des loyers pour contenir la flambée des prix Dès le 1er juin, l’encadrement des loyers sera étendu à neuf communes de Seine-Saint-Denis. Ces villes espèrent contenir la hausse des prix dans le parc locatif privé et combattre le fléau de l’habitat indigne.Une respiration bienvenue pour les habitants de Plaine Commune, qui compte quatre des vingt villes les plus pauvres de France. Une population précaire plus susceptible de tomber dans les mains de propriétaires peu scrupuleux. «On est un département très touché par l’habitat indigne», déplore Adrien Delacroix, président de Plaine Commune Habitat et maire adjoint (PS) de Saint-Denis.

Digitalisation anticipée

« Leur force, c’est le style, applaudit Caroline Prax, 28 ans. Il y a une grande variété de choix. » Cette jeune cadre achète surtout en ligne. Voilà l’autre atout de Maisons du Monde : l’enseigne créée en 1996 s’est digitalisée très tôt, sous l’impulsion de son fondateur Xavier Marie. Dans les années 2010, c’est d’ailleurs Julie Walbaum, alors directrice marketing et digital, qui avait équipé les vendeurs en magasin de tablettes pour qu’ils puissent commercialiser les 16 000 références disponibles sur le Web.

« La priorité, c’est le client, témoi­gne une hôtesse de caisse. Nous sommes formés à l’accueil, à l’accompagnement, au conseil. » Au deuxième confinement, l’enseigne a déployé son service de click and collect, de commandes en ligne livrées dans certains magasins. Résultat, Maisons du Monde, suivi par 4,5 millions de personnes sur Instagram, réalise désormais 33 % de ses ventes en ligne. Un record.

Immobilier. Les prix flambent en Ille-et-Vilaine : notre dossier à Rennes et sur le littoral

  Immobilier. Les prix flambent en Ille-et-Vilaine : notre dossier à Rennes et sur le littoral Dopé par la crise sanitaire, et l’appétit renforcé des Franciliens pour la Bretagne, le marché de l’immobilier flambe en Ille-et-Vilaine. Les prix continuent de s’envoler à Rennes. Et sur la côte, les appartements, maisons ou terrains partent comme des petits pains. Prix dans l’ancien ou le neuf, dynamiques et profil des acheteurs : on fait le point dans ce dossier sur la métropole rennaise, le pays de Saint-Malo et la Côte d’Emeraude. © Ouest-France À Rennes, la pression immobilière s’accentue. Le marché immobilier en Bretagne est très tendu.

Mais la pandémie a mis un coup d’arrêt brutal à l’ouverture de points de vente. « En 2020, pour la première fois, notre parc s’est réduit de sept magasins, regrette Julie Walbaum. Et cette année, il sera stable. » La dirigeante a même annoncé un probable retrait des Etats-Unis, un pays ouvert il y a trois ans seulement. La dépréciation de cette filiale a plongé les comptes dans le rouge. Clément Genelot, analyste à Bryan, Garnier & Co, s’en inquiète : « Historiquement, un peu plus de la moitié de la croissance venait de l’ouverture de magasins. Par ailleurs, sur le site, les trois quarts des ventes se font dans l’ameublement, un segment moins rentable que la décoration. »

Julie Walbaum a déjà identifié de nouvelles sources de revenus. Fin 2020, l’enseigne a lancé une place de marché sélective ouverte à des marchands partenaires. Avec 50 000 références de 400 marques, « cela nous permet d’étoffer notre offre sur certaines catégories dynamiques comme le linge de bain ou la literie », justifie la quadragénaire.

Collaboration de professionnels

Maisons du Monde veut aussi conquérir les professionnels : les architectes, sollicités pour aménager des résidences secondaires, les entreprises, qui transforment leurs bureaux en lieux de vie, ou encore les hôtels-restaurants. L’enseigne a même ouvert deux hôtels en propre, à Nantes, en 2019 et à Marseille, en janvier. La Rochelle suivra bientôt. « L’idée n’est pas d’en faire un modèle économique, mais de faire rayonner la marque », prévient la dirigeante.

Le Mans est la troisième ville de France où l’on achète le plus de maisons

  Le Mans est la troisième ville de France où l’on achète le plus de maisons Le Mans (Sarthe) est une ville attractive ! Selon le site d’estimation immobilière Drimki, 1 285 maisons ont été vendues dans la Ville Rouge durant l’année 2020. Au Mans (Sarthe), la maison, ça se vend comme des petits pains. C’est le constat dressé par l’explorateur de données de valeur foncière (DVF), publié par le site d’estimation immobilière Drimki.Des prix recordsAvec 1 285 maisons vendues durant l’année 2020, Le Mans se classe en troisième position, derrière Bordeaux (1 376 maisons achetées), et Marseille (1 310 transactions). Ce qui explique en partie les prix records auxquels s’arrache l’immobilier au Mans.

Ce segment business, très lucratif, pèse encore peu. L’essentiel des revenus vient toujours des magasins, qui déploient une palette de services. Depuis peu, les clients peuvent ainsi s’y faire aider par des décorateurs d’intérieur, grâce à la plateforme digitale Rhinov, rachetée en 2019. Bientôt, ils auront accès à toute l’offre de la market place.

Quant au nouvel entrepôt, prévu en 2022, au Havre, qui viendra seconder celui de Marseille, à 1 000 kilomètres de là, il permettra de réduire les délais de livraison et l’impact du transport. Pour l’enseigne qui s’approvisionne encore à 90 % en Asie, l’environnement reste un énorme chantier, un poste de direction marque et RSE est d’ailleurs ouvert et devrait faire avancer ce dossier.

Strategie 695 Hotel MDM à Marseille Salle pdj + vitrines et lobby © Fournis par Challenges Strategie 695 Hotel MDM à Marseille Salle pdj + vitrines et lobby

L’hôtel Maisons du Monde, à Marseille. Avec cet établissement et celui de Nantes, l’entreprise veut (G. Ayer/MDM/SP)

Strategie 695 Service click and collect lors du confinement en novembre 2020 © Fournis par Challenges Strategie 695 Service click and collect lors du confinement en novembre 2020

Le servicelancé en novembre 2020. L’année dernière, l’enseigne a réalisé 33 % de ses ventes en ligne. (SP)

Yvelines : qui veut s'offrir l'ancienne maison de Pierre et Marie Curie ? .
Le couple de scientifiques a séjourné épisodiquement dans cette demeure durant deux ans : il est désormais possible de l’acquérir moyennant 790.000 euros. Entre 1904 et 1906, Pierre et Marie Curie appréciaient venir se détendre en famille à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, dans les Yvelines. Après le décès du scientifique dans un accident de circulation en 1906, sa compagne a peu à peu cessé de venir dans cette grande maison. Plus de 100 ans plus tard, cette demeure se retrouve sur le marché de l’immobilier, relate Le Parisien.

Voir aussi