Immobilier: Faute de touristes, des propriétaires parisiens se détournent d’Airbnb pour la location classique

Airbnb: Paris va réguler la location de commerces en meublés touristiques

  Airbnb: Paris va réguler la location de commerces en meublés touristiques La mairie de Paris va pouvoir réguler la transformation des locaux commerciaux en meublés touristiques pour freiner les locations sur des plateformes comme Airbnb. La mairie de Paris va pouvoir réguler la transformation des locaux commerciaux en meublés touristiques, après la parution lundi d'un décret, qui donne la possibilité de les soumettre à autorisation, dans le but de freiner le développement des locations sur les plateformes de type Airbnb.

Vue aérienne de Paris, en 2019. © KENZO TRIBOUILLARD / ARCHIVES AFP Vue aérienne de Paris, en 2019.

En l’absence de touristes étrangers, certains propriétaires parisiens ont chois de changer le type de location de leur logement vacant, passant de la formule Airbnb à celle d’une location classique. Dans le même temps, les loyers ont baissé.

Le marché locatif souffle à Paris. Après plusieurs années de fortes hausses, les loyers semblent se stabiliser. Selon Ian Brossat, adjoint à la mairie chargé du logement, les prix ont même « commencé à baisser, de 4,5 % ». La cause pourrait être l’absence de touristes étrangers avec la crise sanitaire. Ainsi de nombreux propriétaires auraient choisi de faire basculer leurs logements Airbnb en location classique.

Airbnb : transformer un local commercial en meublé touristique va devenir très compliqué

  Airbnb : transformer un local commercial en meublé touristique va devenir très compliqué Airbnb : transformer un local commercial en meublé touristique va devenir très compliquéCe décret d’application, visant l’article 55 de la loi « Engagement dans la vie locale et proximité de l’action publique », concerne les communes qui ont mis en œuvre la procédure de numéro d’enregistrement des meublés soumis à la location saisonnière. En tête desquelles Paris évidemment. De plus en plus de particuliers mais surtout de professionnels, des holdings et même des fonds d’investissement, s’arrachent ce type de biens pour les diviser ensuite en appartements et les louer sur des plateformes où ils maximisent leur rentabilité.

« Depuis un an, la baisse d’activité d’Airbnb a eu un effet très positif sur le logement parisien. D’après SeLoger, le nombre de meublés mis en location longue durée a augmenté de 365 % », explique encore Ian Brossat dans le Journal du Dimanche .

Ces logements dits « de tourisme » captent 6 % des logements parisiens, selon le JDD, et sont en partie responsable de la réduction du marché locatif à Paris et donc de la hausse des loyers, depuis dix ans.

Un arrêté pour freiner les plateformes

Mi-juin, la mairie de Paris a pris un arrêté pour réguler la transformation des locaux commerciaux en meublés touristiques. Ceux-ci pourront être soumis à une autorisation, dans le but de freiner le développement des locations sur les plateformes de type Airbnb.

Airbnb : comment faire stopper les fêtes dans mon immeuble ?

  Airbnb : comment faire stopper les fêtes dans mon immeuble ? Dans le "Grand rendez-vous de l'immobilier" (Capital / Radio immo), Xavier Demeuzoy, avocat à Paris, conseille un propriétaire qui souhaite faire stopper les fêtes récurentes au sein de son immeuble. Chaque mois, le "Grand rendez-vous de l'immobilier" (Capital / Radio Immo) répond à vos questions par le biais de sa séquence "Ça vous concerne". Nos experts - avocats, notaires, agents immobiliers - dénouent pour vous les problèmes juridiques les plus complexes et vous livrent leurs conseils avisés que vous envisagiez de vendre, d'acheter, de louer ou de rénover votre logement.

Mais Ian Brossat ne compte pas s’arrêter là. Aujourd’hui, si un propriétaire de logement parisien souhaite louer plus de 120 jours par an sur une plateforme comme Airbnb, Abritel ou HomeAway, il doit demander un changement d’usage de celui-ci, très contraignant. Selon le JDD, l’adjoint au logement espère faire baisser ce chiffre à 60.

Une situation à laquelle AirBnb pourrait répondre en s’éloignant des villes. « C’est peut-être un nouveau départ pour nous : la redistribution du tourisme va changer la nature de notre relation avec les villes », expliquait le 26 mai au Monde Brian Chesky, PDG et cofondateur d’Airbnb. Le département du Var a d’ailleurs dépassé Paris en nombre de réservations sur la plateforme.

Paris obtient la condamnation d'Airbnb à une amende de plus de 8 millions d'euros .
La plateforme de location Airbnb a été condamné jeudi à verser une amende de 8 millions d'euros à la Ville de Paris. Elle n'a pas obligé les propriétaires parisiens voulant louer leur logement à renseigner un numéro d'enregistrement obtenu auprès de la mairie. Ce numéro permet à certaines communes de contrôler les logements mis en location. La Ville de Paris a obtenu jeudi la condamnation d'Airbnb à une amende de plus de 8 millions d'euros pour avoir maintenu depuis 2017 des annonces sans le numéro d'enregistrement obligatoire, le jour même où la plateforme annonce rendre ce numéro obligatoire pour toutes ses annonces parisiennes.

Voir aussi